Message du Président de l’ITF – mai et juin 2008

Message du Président de l’ITF – mai et juin 2008
(9 mai 2008)

Les compétitions en Taekwon-Do ITF: Un élément important de notre système!


 

Vous êtes-vous déjà demandé ::

Pourquoi est-ce que l’ITF sanctionne et fait la promotion de compétitions?

Est-ce que je dois participer à des compétitions?

Quels sont les bénéfices de la participation aux compétitions :

  • Comme compétiteur?
  • Comme entraîneur?
  • Comme arbitre?
  • Comme spectateur?
  • Ou simplement comme spectateur?

Pourquoi avons-nous la Coupe du monde lors des années paires et le Championnat du monde lors des années impaires?

Comment seront les compétitions de l’ITF dans le futur?

Après avoir lu ce qui précède, vous avez probablement deviné que le sujet de ce message est :


Les compétitions en Taekwon-Do ITF

Premièrement, un peu d’histoire :

Traditionnellement, la compétition est importante pour la plupart des arts martiaux. La participation aux compétitions nous permet de nous comparer aux autres adeptes. Nous pouvons améliorer nos techniques tout en fraternisant avec les adeptes de Taekwon-Do provenant d’autres pays.

Notre fondateur, Général Choi Hong Hi, encourageait l’organisation de compétitions; il les voyait comme des rassemblements divertissants et utiles des adeptes de Taekwon-Do l’ITF et voulait toujours que le plus de compétiteurs possible puissent participer.

Quelques premières dans l’histoire du Taekwon-Do :
1969 Premier championnat d’Asie - Hong Kong
1974 Premier Championnat du monde senior — Montréal (Canada)
(Ce fut ma première compétition en tant que spectateur)
1976 Premier Championnat d’Europe – Amsterdam (Pays-Bas)
1979 Premier Championnat du Pacifique — Wellington (Nouvelle-Zélande)
1993 Premier Championnat du monde junior – Moscou (Russie)
2004 Première Coupe du monde – Orlando (États-Unis)
2007 Premier Championnat du monde combiné, junior et senior — Québec (Canada)

À l’époque…

Quand j’ai commencé à prendre part à des compétitions de Taekwon-Do et d’autres arts martiaux, j’ai pu remarquer qu’elles étaient plus ou moins bien organisées pour la plupart. Souvent, il y avait un manque flagrant dans la logistique et la planification. Tout l’accent semblait être mis sur la grosseur des trophées. L’atmosphère était souvent négative, car plusieurs décisions étaient injustes et les combats étaient très violents.

En tant que professeur et entraîneur, j’ai emmené quelques élèves à de telles compétitions. Cependant, nous nous sommes rendu compte que nous quittions souvent ces compétitions insatisfaits, même dans la victoire. Il manquait l’esprit des arts martiaux et les valeurs enseignées par la philosophie du Taekwon-Do.

Et maintenant…

Je suis ravi que la situation soit complètement différente aujourd’hui.

Nos membres s’attendent à ce que l’ITF organise des compétitions internationales de qualité, et nous travaillons à répondre leurs exigences à tous les niveaux.

Mon expérience en compétition de Taekwon-Do ITF :

Au fil des années, j’ai eu la chance de m’impliquer dans chacun des aspects de la compétition :

  • Dans les années 70 comme compétiteur ;
  • De 1981 à 1989 comme entraîneur de l’équipe canadienne ;
  • Général Choi m’a confié deux mandats comme président du Comité des compétitions (à l’époque, il y avait deux comités distincts pour les compétitions et l’arbitrage) ;
  • J’ai eu le privilège d’être le président du comité organisateur de cinq compétitions internationales : les Coupes intercontinentales de 1981 et 1985, la 1re Coupe du monde à Orlando en 2004, le 7e Championnat du monde à Montréal en 1990 et le premier Championnat du monde combiné junior et senior à Québec en 2007.

Évidemment, je crois que la compétition est un aspect très important du Taekwon-Do ITF. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai demandé à Maxime Bujold, qui a participé à plusieurs compétitions internationales, de faire partie du comité organisateur du dernier Championnat du monde. Son point de vue et son opinion se sont avérés très utiles quand fut venu le temps de planifier la logistique détaillée de la compétition.


Comment les compétitions ont-elles évolué?

Quelques améliorations apportées au fil des ans :

À partir du Championnat du monde 1990 à Montréal, il fut décidé que les champions recevraient uniquement une médaille et un certificat. Des trophées sont remis aux équipes championnes et aux compétiteurs individuels par excellence. L’honneur vient de devenir champion de l’ITF, pas de la grosseur du trophée.

De plus, les règlements ont changé pour ne permettre qu’un seul participant par pays par catégorie, et une seule équipe par pays. Cela veut dire que les pays plus riches ne peuvent se payer le luxe d’inscrire plus de participants que les autres.

Afin de rendre les compétitions plus justes pour tout le monde, de nouvelles catégories de poids ont été créées. Le système de pointage pour le combat a été ajusté afin d’équilibrer l’utilisation des techniques de pieds et de mains. L’épreuve des combats pré arrangés a été ajoutée pour démontrer le large éventail des techniques de l’ITF.

L’ITF a amélioré l’entraînement et la formation de ses arbitres. Ils ont maintenant plus de crédibilité et leurs décisions sont perçues comme plus justes. Ils ont mérité le respect des compétiteurs et des entraîneurs.

Il n’y a plus de favoritisme ni discrimination. Les règles sont les mêmes pour tous.

Les compétitions sont aussi plus sécuritaires que dans le passé. L’utilisation des tatamis et de meilleurs équipements de protections aident à prévenir plusieurs blessures.

Coupe du monde ou Championnat du monde?

À partir de la 1re Coupe du monde en 2004, les Coupes du monde se déroulent lors des années paires, alors que les Championnats du monde combinés juniors et seniors se déroulent lors des années impaires. Le Championnat du monde est l’événement un événement prestigieux de l’ITF et qui opposent uniquement les athlètes qui ont été sélectionnés pour représenter leur pays. Pour ce qui est de la Coupe du monde, c’est une compétition ouverte à tous afin de permettre au plus grand nombre de membres de l’ITF de participer à une compétition d’envergure internationale.

Les compétitions des dernières années ont été organisées dans des endroits très populaires du monde. Nous espérons ainsi encourager les familles à planifier leurs vacances en fonction des compétitions.

Remerciements :

Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tous ceux qui ont travaillé à améliorer la qualité des compétitions de l’ITF au cours des dernières années, en particulier :

  • Maître Hector Marano et Maître Pablo Tranjtenberg du Comité technique et d’instruction, qui ont apporté une grande contribution au niveau de la standardisation du système de techniques.
  • Maître Willem Jacob Bos (ancien président du Comité de compétition et d’arbitrage) qui s’est impliqué activement dans l’amélioration de nos compétitions, des règlements et de l’arbitrage.
  • Maître Alberto Katz, Maître Coos van den Heuvel, M. Kurt Ottesen, tous du Comité de compétition et d’arbitrage, qui veillent à assurer la qualité et le professionnalisme de nos compétitions.
  • M. Giovanni Cecconato et M. Sandy Dunbar qui ont aidé le Comité de compétition et d’arbitrage à remplir leur mission, et qui donnent l’exemple aux autres arbitres en travaillant de façon exemplaire.

Dois-je prendre part aux compétitions pour profiter pleinement du Taekwon-Do?

Nous ne sommes pas tous attirés naturellement par la compétition, et celle-ci exige un investissement considérable de temps et de travail pour y trouver le succès. Néanmoins, vous vous êtes peut-être demandé si vous deviez prendre part aux compétitions pour profiter pleinement de la pratique du Taekwon-Do?

Selon moi, même si ce n’est pas obligatoire, la compétition est très profitable aux adeptes de Taekwon-Do. Les championnats mondiaux sont réservés aux athlètes d’élite, mais les compétitions locales représentent de belles expériences pour tous nos élèves. Cependant, il en demeure la décision de chacune de participer ou non aux compétitions.

Gestion de stress

Un des avantages que comporte la participation à des compétitions est de permettre à l’élève d’apprendre à gérer le stress. Nous vivons tous des situations stressantes dans notre vie, et il est un grand atout de savoir rester en contrôle malgré le stress.

Quelques exemples de stress que vous pourriez vivre avant et pendant une compétition :

  • voyager dans un endroit nouveau, où les gens parent une langue étrangère;
  • espérer arriver à temps afin que vos bagages ne soient pas perdus;
  • se sentir épuiser;
  • manger des repas différents qu’à l’habitude;
  • se soucier de notre performance à venir;
  • avoir peur de commettre des erreurs;
  • avoir peur de perdre;
  • avoir peur de décevoir votre entraîneur ou vos coéquipiers;
  • se sentir intimidé par les nombreux spectateurs;
  • douter d’être à la hauteur contre un adversaire plus costaud ou plus expérimenté.

Les compétitions représentent des situations très stressantes, alors comment pouvons-nous gérer ce genre de stress?

Prenons l’exemple d’un affrontement contre un adversaire plus grand et plus costaud. Vous pouvez réagir de deux façons : l’une positive, et l’autre négative. La façon négative de réagir serait de baisser les bras. Après tout, l’adversaire est plus grand et plus fort, alors à quoi bon essayer alors qu’il est impossible de le vaincre? Cette attitude défaitiste est la solution facile, mais quelle expérience en retireriez-vous? Vous apprendriez seulement à abandonner.

En contrepartie, vous pourriez chercher à rester calme. Dites-vous que vous vous êtes bien préparé pour cette compétition. Rappelez-vous que la taille de l’adversaire ne lui assure pas la victoire. Révisez votre stratégie et ajustez-la en conséquence. Puis concentrez-vous à donner le meilleur de vous-même. Peu importe le résultat de l’affrontement, analysez votre performance et identifiez les points à améliorer.

Bien sûr, réagir de façon positive demande beaucoup plus d’efforts que d’abandonner, mais vous en sortirez gagnant à chaque occasion.

Apprendre à gérer le stress en compétition peut vous aider dans toutes sortes de situations dans la vie. Par exemple, beaucoup de gens deviennent très nerveux quand vient le temps de parler en public, et ils sont parfois obligés de le faire dans le cadre de leur travail ou lors d’événements comme un mariage. Si vous apprenez à bien composer avec le stress lors des compétitions de Taekwon-Do, vous deviendrez certainement plus à l’aise de parler en public, peu importe les circonstances.

Pour profiter pleinement des bénéfices de la compétition :

Si vous décidez de participer à des compétitions, assurez-vous d’en tirer le maximum. Pour y parvenir, il est essentiel de :

  • conserver une attitude positive
  • voir les compétitions comme un défi
  • fixer des objectifs et travailler fort pour les atteindre
  • travailler étroitement avec votre professeur/entraîneur
  • analyser chacune de vos performances
  • apprendre de chaque réussite et chaque erreur.

Pour moi, l’élément le plus important — et celui qui vous permettra de profiter pleinement de la compétition – est d’apprendre à appliquer le DO lors des entraînements et de la compétition. Le tableau de la section suivante décrit comment vous pouvez y parvenir.


Appliquer le DO en compétition

Dans le serment de l’adepte, nous nous engageons à respecter le credo du Taekwon-Do : courtoisie, intégrité, persévérance, contrôle de soi, courage.

Comment pouvons-nous appliquer le Credo en compétition?

CREDOCela veut dire que je dois…Dans le contexte de compétition, cela veut dire que je devrais…
COURTOISIE
  • être courtois
  • faire preuve de bonnes manières
  • respecter ses professeurs
  • respecter les autres
  • suivre les règles du protocole*
  • respecter l’adversaire
  • respecter mon entraîneur
  • respecter les spectateurs
  • respecter les décisions des officiels
INTÉGRITÉ
  • distinguer le bien du mal
  • toujours faire ce qui est bien
  • se culpabiliser de faire le mal
  • défendre ce qui est bien
  • ne jamais utiliser le Taekwon-Do à mauvais escient
  • respecter les règlements en vigueur et les directives des officiels
  • ne pas tricher
  • ne pas tolérer la tricherie
PERSÉVÉRANCE
  • travailler pour atteindre ses objectifs
  • essayer et essayer encore
  • ne jamais abandonner
    (lire la citation de Confucius ici )
  • toujours essayer de s’améliorer
  • continuer de s’entraîner même après un échec
  • se fixer des objectifs et travailler pour les atteindre
  • apprendre de ses expériences
CONTRÔLE DE SOI
  • contrôler mes actions
  • contrôler mes pensées
  • contrôler mes émotions
  • cultiver une attitude positive
  • garder son sang froid
  • ne pas devenir violent
  • ajuster ma stratégie en combat si nécessaire
  • être humble dans la victoire
  • être un bon perdant
COURAGE
  • faire preuve de courage
  • toujours donner notre 100%
  • apprendre à surpasser mes peurs
  • toujours donner notre 100%

* Au Championnat du monde tenu à Québec en juin 2007, une brochure expliquant les règles de protocole en compétition de Taekwon-Do ITF fut distribuée aux entraîneurs présents.

Cliquer ici pour lire la brochure (PDF, 340 kB).

Les compétiteurs devraient toujours chercher à appliquer le credo pendant les compétitions, et c’est aussi le cas pour toutes les autres personnes impliquées, c´est-à-dire les entraîneurs, les officiels et les spectateurs.

Le dernier élément du serment de l’adepte est « Je bâtirai un monde plus pacifique », notamment avec liberté et justice. En appliquant le DO lors des compétitions et dans notre vie quotidienne, nous tenons cette promesse et nous donnons le bon exemple à nos élèves. Nous leur pavons la voie pour devenir de bons citoyens, forts physiquement et mentalement, et en mesure d’apporter une contribution positive à leur communauté.


Les compétitions comme outils de promotions pour l’ITF

Les compétitions de tous les niveaux représentent de belles occasions d’attirer l’attention sur le Taekwon-Do, sur l’ITF et sur votre organisation locale. D’ailleurs, les médias sont un bon moyen d’attirer de nouveaux membres.

La couverture médiatique est très importante, alors assurez-vous de choisir quelqu´un d’expérience en communications pour superviser les relations avec les médias.

Assurez-vous que vos athlètes soient prêts à rencontrer les médias. Ils devraient avoir une bonne connaissance du Taekwon-Do et être en mesure de décrire ce que cela représente pour eux. Ils devraient pouvoir d’expliquer quels sont les buts de la compétition et quels en sont les règlements. L’objectif est d’inspirer les autres, alors ils devraient mettre l’emphase sur les bénéfices physiques, mentaux et sociaux de la pratique du Taekwon-Do.

Les compétitions de Taekwon-Do peuvent être très spectaculaires. Assurez-vous d’utiliser de bonnes photos et de bons clips vidéo.

Facilitez la tâche des médias :

  • Préparez un communiqué de presse aussi tôt que possible. (au maximum 48h après la fin des compétitions).
  • Fournissez des photos et la feuille de route de vos athlètes.
  • Parlez de l’aspect humain des compétiteurs de votre région.

Si vous mettez ce genre d’information à la disposition des médias avant la compétition, vos chances d’obtenir une couverture intéressante augmenteront certainement.


En quoi les compétitions de Taekwon-Do ITF s’amélioreront-elles à l’avenir?

Voici quelques changements que nous envisageons pour l’avenir, en nous basant sur les expériences du passé, ainsi que sur les récentes consultations auprès des officiels et des entraîneurs :

  • Production de manuels sur comment présenter sa candidature pour l’obtention du mandat d’organiser le Championnat du monde ou la Coupe du monde dans votre ville, et comment organiser une compétition d’envergure nationale, continentale et internationale.
  • Plus d’amélioration dans la qualité de l’arbitrage, en particulier la possibilité d’arbitres spécialisés dans certaines catégories, en particulier pour les formes.
  • Les entraîneurs recevront de la documentation sur certains sujets tels : préparer un plan d’entraînement, développer des stratégies de compétition, améliorer les techniques de cassage, bien gérer son alimentation et la préparation mentale.
  • Le système de pointage électronique développé par ITF-Allemagne et testé lors du dernier Championnat du monde à Québec en 2007 sera utilisé pour toutes les épreuves à la prochaine Coupe du monde à Riva del Garda en Italie 2008.
  • Les Comités organisateurs des prochaines compétitions trouveront de nouvelles façons d’améliorer l’organisation et la présentation de ces compétitions.
  • La sécurité demeurera une priorité.
  • Une politique antidopage fait l’objet de considération, mais son application doit être possible à des coûts raisonnables.
  • Nous devons encourager les bonnes relations entre les compétiteurs de différentes cultures et des activités sociales doivent se dérouler en marge des compétitions internationales.
  • Nous continuerons à entretenir de bonnes relations avec les médias internationaux et nous les encouragerons à diffuser les compétitions majeures de l’ITF.
  • Des compétitions se dérouleront dans de nouvelles régions.
  • Plus de séminaires et d’ateliers seront organisés en marge de compétitions et lors d’autres événements.
  • Le Comité de développement des affaires et le Comité de communication de l’ITF continueront à assister les organisations locales dans la tenue de compétitions comme outils de promotion.

Notre principal objectif est de continuer à hausser les standards de qualité de nos compétitions et de donner de la visibilité à nos événements et notre système sur la scène internationale.

L’ITF a une riche histoire et un excellent système de compétition. Je crois fermement qu’avec de la détermination, de la patience, des stratégies bien élaborées et les ressources nécessaires, notre système de compétition obtiendra de plus en plus de reconnaissance et recevra le support qu’il mérite.


En résumé…

  • Les compétitions de l’ITF permettent de voyager à de nouvelles destinations et de rencontrer des adeptes de partout dans le monde.
  • Tout le monde peut bénéficier des compétitions, même les spectateurs!
  • Pour les compétiteurs, les compétitions représentent une source de motivation pour continuer à s’entraîner et à s’améliorer. Pour les instructeurs, ce sont des occasions de partager leurs expériences et leurs méthodes d’entraînement avec leurs homologues.
  • Les jeunes compétiteurs apprennent rapidement à se fixer des objectifs et à travailler pour les atteindre.
  • Pour profiter pleinement du des compétitions, il faut apprendre à y appliquer le DO, ainsi que dans notre vie quotidienne. Cela veut dire adapter notre comportement pour vivre en harmonie avec la philosophie du Taekwon-Do.
  • Le succès en Taekwon-Do mène au succès à l’école, au travail et dans la vie.
  • Organiser des compétitions et chercher à les améliorer est une des façons que l’ITF nous enseigne pour vivre le mode de vie du Taekwon-Do.

Comme je l’ai mentionné précédemment, les compétitions sont des activités très importantes pour l’ITF et ses organisations affiliées. Le déroulement des compétitions de l’ITF doit en refléter nos valeurs, en particulier la justice et la non-violence. Le gagnant devrait toujours être celui qui a offert la meilleure performance, peu importe son pays d’origine ou le nom de son instructeur.

En tant que dirigeant de notre organisation, je suis très fier de l’esprit sportif qui régnait lors de nos récentes compétitions internationales. Tous ceux qui se sont déplacés — compétiteurs, entraîneurs, arbitres, spectateurs, organisateurs – ont pu apprendre beaucoup de ces expériences.

Je crois sincèrement que nous atteindrons nos objectifs dans la mesure où nous appliquons le DO dans chaque aspect de la compétition. Cela signifie que nous devons faire la preuve que :

Le Taekwon-Do est plus qu’un sport, c’est un art martial et un mode de vie.

L’amélioration de la qualité de nos compétitions représente un travail d’équipe et l’ITF a pris l’engagement de continuer de travailler dans cette direction.

Après avoir lu ce message, vous pouvez mieux comprendre que la qualité de nos compétitions est très importante aux yeux de notre équipe de direction. Je dois dire que la compétition est seulement un des facteurs qui attirent de nouveaux membres ou qui font que d’anciens groupes reviennent parmi nous. Ils sont avant tout attirés par le fait que l’ITF est une organisation bien structurée avec des règlements logiques appliqués de façon systématique, sans discrimination ni favoritisme. L’insistance mise sur la philosophie du Taekwon-Do et le mode de vie représente un autre élément important.

L’ITF a nommé sa 43e année d’existence l’Année de la réunification. Ce thème fut choisi pour encourager nos anciens membres à prendre connaissance de la nouvelle ITF. Nous croyons qu’ils aimeront notre approche et qu’ils voudront se joindre à nous.

En conclusion, je souhaite encourager ceux qui songent à rejoindre l’ITF à prendre une décision rapidement afin de pouvoir participer à la 3e Coupe du monde à Riva del Garda (Italie) en octobre!


Sincèrement,

Maître Trân Triêu Quân
Président de l’ITF

Québec, 1er mai 2008


D’autres expériences personnelles
J’ai mentionné quelques-unes de mes expériences de compétition dans ce message. En cliquant sur les noms suivants, vous pourrez lire leurs témoignages :

Une invitation

Vous voudriez partagez vos expériences personnelles de compétitions?

Nous sommes intéressés à lire les expériences de toutes les personnes impliquées : compétiteurs, entraîneurs, officiels, organisateurs, spectateurs.

Qu’est-ce que la compétition a apporté à votre club?

Qu’est que la compétition signifie pour vous?

Qu’avez-vous appris de ces expériences?

Je vous invite à me faire parvenir un court témoignage de vos expériences.


Cliquez ici pour m’écrire un courriel.


 
 
 
 
 

Nous tenons à remercier Maître Jerzy Jedut et M. Swavek Dydiszko pour les photos utilisées dans ce message.


Activités ITF passées

Autor:
Fecha: 2011-06-13 21:07:52
Numero de lecturas: 2329
  • Usuarios
Copyright © 2013 ITF - International Taekwon-Do Federation | Website By Weberos