Message de notre Président - En débutant l’année 2006...



Alors que nous débutons la nouvelle année, je voudrais répondre aux inquiétudes exprimées par quelques-uns d’entre vous.

Certains membres s’interrogent du fait que plus de deux ans après le décès du Fondateur, il y ait encore deux autres groupes qui se réclament être la « vraie » ITF. Ces membres sont fatigués de ce conflit et ils ne comprennent pas pourquoi le conflit ne peut être réglé.

D’autres ne veulent que pratiquer le Taekwon-Do et ne pas s’inquiéter de l’aspect « politique ». Ils sont intéressés à l’entraînement et aux valeurs du Taekwon-Do. Ils veulent poursuivre le perfectionnement de leurs techniques et participer aux compétitions.

Quelques-uns ont même suggéré que les leaders de l’ITF étaient en partie responsables de cette situation, parce nous avons demandé aux tribunaux de mettre fin aux activités trompeuses du groupe de M. Chang Ung. D’autres ont plutôt proposé une approche plus conciliante envers le groupe de M. Chang Ung.

D’autres encore croient que nous n’en faisons pas suffisamment pour contrer leurs attaques.

Beaucoup de fausses rumeurs ont été colportées. Des informations erronées ont été mises en circulation. Une telle situation crée de l’incertitude et constitue une source de confusion pour plusieurs. Je voudrais donc rectifier le tout en expliquant ce qui est arrivé, ce que cela signifie pour l’ITF et ce que nous entendons faire pour l’avenir.

Cliquez ici pour lire sur l’historique

Le jugement

À la fin d’octobre, un juge d’Autriche, où l’ITF est officiellement incorporée, a décidé de la question à savoir qui sont les dirigeants élus de l’ITF.

Le jugement déclare que:

  • Vos leaders de l’ITF sont les dirigeants de l’organisation;
  • Les membres du groupe de M. Chang Ung n’ont jamais eu le droit d’être dirigeants de l’ITF;
  • Ils n’ont jamais eu le droit de représenter l’organisation ni d’agir en son nom;
  • Toutes leurs activités reliées à l’ITF sont déclarées nulles et non avenues; et
  • Le juge a ordonné à M. Chang Ung de payer les frais judiciaires.

La cour a déclaré que les activités de M. Chang Ung et ses proches collaborateurs étaient sans fondement en droit et ce, depuis le début de sa prétention à représenter l’ITF. Ce jugement confirme ce que nous soutenons depuis toujours. La preuve est très claire et il n’y a aucun doute sur le résultat.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette décision judiciaire.

Que signifie ce jugement pour l’ITF?

Ce jugement confirme, par la voix des tribunaux, qui sont les dirigeants de l’ITF. Il ne peut plus y avoir de confusion. La « vraie » ITF et ses dirigeants sont confirmés judiciairement.

Le temps est maintenant venu pour tous les adeptes du Taekwon-Do ITF qui veulent suivre les traces du Fondateur, le Général Choi Hong Hi de s’unir au sein de cette organisation démocratique qui constitue l’héritage qu’il nous a légué.

Pourquoi les divisions?

En tant que Fondateur et leader de l´ITF pendant presque cinquante ans, le Général Choi attirait avec succès un grand nombre de personnes qui reconnaissaient les valeurs fondamentales du Taekwon-Do ITF. Ces personnes, issus de divers milieux et cultures à travers le monde, comprenaient comment le Taekwon-Do ITF pouvait améliorer leur vie. Lorsque notre Fondateur était vivant, nous étions unis par la force de sa personnalité et le partage des mêmes croyances philosophiques et du même système technique de Taekwon-Do ITF. Nous ne devons pas être surpris, cependant, que des divisions soient apparues après le décès du Général Choi. Ceci est normal dans toute organisation lorsque le fondateur n’y est plus. Nous devons comprendre que les organisations d’art martial ne sont pas immunisées face à ce type de problème.

Toutefois, ceci ne veut pas dire que nous devrions accepter que notre organisation soit prise en charge par ceux qui l’utiliseraient à leur profit personnel ou dans un dessein politique. Voici un exemple tiré de l’histoire :

Le père du Karate-do moderne, Gichen Funakoshi a noté qu’à mesure que le Karate-do devenait plus populaire et se répandait à travers le monde après la Deuxième Guerre Mondiale, des factions rivales se sont formées dans son organisation.

Voici ce qu’il a écrit sur ses sentiments à l’égard de ces divisions:

"Même si quelqu’un peut prétendre que de tels changements soient uniquement le résultat de l’expansion du Karate-do, il n’est pas évident que quelqu’un doive voir un tel résultat avec joie plutôt qu’avec une certaine peine."

Préface du livre de Funakoshi, "Karate do Kyohan" Deuxième Édition (13 octobre 1956). Réimpression 1973
(source: www.FightingArts.com)

Sur une note plus personnelle, je suis convaincu que vous avez déjà vu la même chose dans des familles que vous connaissez. Après le décès des parents, souvent les enfants survivants se querellent sur leur héritage.

Et plus l’héritage a de la valeur, plus il y a de chance que les héritiers se querellent à son sujet. L’héritage qui nous a été légué par notre Fondateur est d’une grande valeur. Les leaders actuels de l’ITF prennent très au sérieux leurs responsabilités et devoirs en vue de protéger cet héritage.

What can the ITF do about the situation?

General Choi recognized the importance of democracy for the ITF, and we should be thankful that he prepared the organization for the future by giving it a Constitution based on democratic principles. Today, our leaders are continuing to build on that foundation to ensure that the ITF will continue to exist and to flourish, no matter who the elected officers are.

Que peut faire l’ ITF devant cette situation?

Pour l’ITF, le Général Choi a reconnu l’importance de la démocratie. Nous devons le remercier d’avoir préparé l’organisation de l’ITF pour l’avenir en la dotant d’une Constitution basée sur des principes démocratiques. Aujourd’hui, nos leaders continuent de construire sur cette fondation. Ils veulent s’assurer que l’ITF continuera d’exister et de s’épanouir, peu importe qui en seront les dirigeants élus.

Quels sont les "aspects politiques" impliqués?

Tel que je l’ai mentionné plus tôt, des adeptes de Taekwon-Do nous ont dit qu’ils voulaient que l’ITF se concentre sur la pratique du Taekwon-Do – l’entraînement, les valeurs, les techniques, les compétitions – et qu’elle ne se mêle pas des « aspects politiques » de la situation. Que veulent-ils dire par « aspects politiques »?

Dans ce contexte, on pourrait définir les "aspects politiques" comme étant le processus qui consiste à persuader et à influencer les gens en vue d’obtenir leur appui aux idées d’une personne de manière que cette dernière puisse exercer le pouvoir.

Les leaders de toutes les organisations doivent prendre des décisions pour leur organisation, pour leurs membres. Dans une organisation démocratique, les leaders prennent des décisions en suivant un processus qui implique des discussions en rapport avec le sujet considéré. Chaque participant cherche à influencer les autres. Voici un processus « politique ». Lorsque ces discussions sont basées sur des valeurs partagées, sur la confiance mutuelle et le respect, elles aboutissent souvent à un consensus et à des décisions qui sont prises dans le meilleur intérêt de l’organisation.

Il est important de comprendre que la "politique" ne peut être évitée dans toute organisation, qu’il s’agisse d’un gouvernement, d’une fédération de sports, d’une école ou d’un syndicat. Cependant, il existe de bonnes "politiques" et de mauvaises "politiques". "Les bonnes politiques" sont basées sur des principes démocratiques issus des valeurs humaines fondamentales telles que la vérité, l’honnêteté (intégrité) et le respect (courtoisie).

On peut identifier comme "mauvaises politiques" un processus utilisé à des fins personnelles ou pour un prétexte politique, plutôt que pour le bien de l’organisation. Dans un tel cas, les principes démocratiques ne sont pas appliqués. Il n’y a pas de respect pour la vérité ou l’histoire et la tradition de l’organisation. La décision n’est pas le résultat de discussions et de consensus; elle est dictée.

Il est bien sûr préférable qu’une organisation fonctionne selon les principes démocratiques. L’ITF a toujours souligné l’importance des principes et des valeurs du Taekwon-Do. Nous suivons l’exemple de notre Fondateur en continuant à développer l’enseignement du Do et en formant nos étudiants à une connaissance plus profonde de la philosophie du Taekwon-Do ITF. La philosophie leur sera bien utile dans toutes les facettes de leur vie. Les bonnes "politiques" basées sur les principes du Taekwon-Do ITF peuvent être des outils utiles. Des outils que nous devons apprendre à utiliser pour protéger l’avenir de l’ITF.

Les bonnes "politiques" nous aideront à accomplir notre promesse d’être champions de la justice et de la liberté et, de construire un monde meilleur et plus pacifique.

Comment les principes démocratiques s’appliquent-ils?

Le Général Choi a reconnu l’importance de la démocratie pour l’avenir de l’ITF. Il l’a démontré en se soumettant lui-même au processus électoral élaboré dans la Constitution. Il a construit une base solide pour l’organisation démocratique de l’ITF.

Récemment nous avons demandé à nos associations nationales de répondre à un sondage. En réponse à la question à savoir ce qu’elles attendaient de l’ITF, 86% des associations ont placé en tête de liste "le fonctionnement démocratique".

C’est encourageant, mais nous ne pouvons tout simplement pas décider de devenir une organisation démocratique. Nous devons y travailler continuellement. Lorsque nous prenons des décisions, nous devons toujours être guidés par le credo du Taekwon-Do ITF: courtoisie, intégrité, contrôle de soi, persévérance, et courage (esprit indomptable). Évidemment, il peut y avoir des problèmes mais nous croyons que nous sommes équipés pour les solutionner en appliquant les règles et la structure que nous avons mises en place (Constitution, Règlement No. 1, et les Politiques).

Contrairement à ceux qui imposeraient tout simplement leur volonté à l’organisation, les leaders, dans un système démocratique, doivent partager le pouvoir avec les membres et accepter d’être évalués par eux de façon périodique. Les leaders de l’ITF ont été élus conformément à la Constitution. À la réunion du Congrès, les délégués qui les ont élus étaient tous des adeptes ayant plusieurs années d’expérience de travail sous le Général Choi. Leurs décisions ont été prises pour le bien de l’organisation.

Comme vous savez, les dirigeants de l’ITF ne sont pas élus à vie. La Constitution offre des moyens démocratiques appropriés pour les remplacer si les membres croient que d’autres personnes pourraient mieux faire le travail.

L’expérience nous enseigne qu’un système démocratique est le meilleur moyen d’établir les conditions pour la pratique et la promotion du Taekwon-Do. Nous allons continuer à travailler en vue de faire de l’ITF une organisation démocratique qui fonctionne bien et qui offre à ses membres les services qu’ils veulent et qu’ils ont besoin.

Ne pouvons-nous pas ignorer les autres?

Pourquoi ne pouvons-nous pas pratiquer le Taekwon-Do et oublier tout le reste? Parce que l’ITF n’existe pas dans le vide.

L’ITF et le Taekwon-Do sont confrontés à plusieurs forces, internes et externes. Certaines forces pourraient mettre l’avenir de l’organisation en péril. Nous devons agir de manière à protéger notre organisation et en garantir sa pérennité. De plus, en agissant conformément à nos principes, nous donnerons le bon exemple à nos étudiants.

Ne pouvons-nous pas rassembler tous les adeptes de l’ITF en collaborant ensemble?

Comment pouvons-nous coopérer avec des gens qui ont démontré qu’ils n’ont aucun respect pour la vérité? Devons-nous abandonner nos principes pour acheter la paix?

Jetons un regard sur certaines activités de M. Chang Ung et ses collaborateurs:

M. Chang Ung a été “proclamé président”, et non élu conformément à la Constitution ITF. Parce que la Constitution a été mise en place par le Général Choi, cette action démontre un manque complet de respect pour la Constitution et son Fondateur. Comment pouvons-nous travailler ensemble avec des personnes qui ne respectent pas la Constitution? Encore une fois, nous nous demandons si nous devons abandonner nos principes pour acheter la paix?

M. Chang Ung prétend que le Général Choi l’a choisi comme nouveau président de l’ITF. On nous raconte que, sur son lit de mort, le Général Choi aurait murmuré son choix à une personne près de lui. Évidemment, il est impossible de connaître avec certitude si le Général Choi a dit quelque chose à ce moment-là. Mais connaissant notre Fondateur et les principes qui dirigeaient sa vie, on peut sûrement s’interroger sur cette prétention. Par exemple:

  • Pouvons-nous croire que le Général Choi aurait agi d’une manière contraire à la Constitution qu’il a lui-même mise en place?
  • Cela fait-il du sens qu’il ait choisi quelqu’un sans formation en Taekwon-Do pour diriger l’ITF?
  • Au congrès extraordinaire de Vienne en janvier 2002, lorsque les délégués se sont rassemblés pour retirer le Secrétariat Général des mains de Maître Choi Jung Hwa, le Général Choi aurait pu proposer M. Chang Ung comme Vice-président senior. S’il planifiait de nommer M. Chang Ung comme son successeur, pourquoi le Général Choi a-t-il proposé M. Russell MacLellan à ce poste?
  • Pourquoi le Général Choi aurait-il attendu d’être à l’article de la mort pour annoncer une décision aussi importante?
  • Et pourquoi M. Chang Ung n’a-t-il pas voulu démontrer du respect envers la Constitution – et pour le Fondateur – en se présentant à une élection?

La prétention de M. Chang Ung n’est tout simplement pas crédible!

Maintenant regardons certaines activités entreprises par M. Chang Ung et ses collaborateurs:

  • Ils ont pris possession de l’édifice du siège social de l’ITF à Vienne.
  • Ils ont fait de fausses représentations auprès des autorités en vue de faire rayer les noms des dirigeants de l’ITF du registre officiel des clubs et associations.
  • Ils ont vidé le compte en banque de l’ITF. Ces activités ont été déclarées nulles et non avenues par la Cour autrichienne. De plus:
  • Ils ont répandu de fausses rumeurs et fait de fausses accusations.
  • En vue d’attirer certains membres et instructeurs hauts gradés, ils ont abaissé les exigences et rendu plus facile et plus rapide l’obtention de promotions.

Par ces actions, ils ont clairement démontré qu’ils ne respectent pas les règles du Taekwon-Do ITF et qu’ils n’ont aucune préoccupation pour la crédibilité de l’organisation.

Dans une attaque récente, ils ont écrit un texte non signé sur leur site internet pour accuser faussement Maître Tom MacCallum ainsi que Maître Paul Weiler de tenter de voler le siège social de l’ITF le 19 novembre dernier. En fait, M. McCallum, dont le statut de Secrétaire de l’ITF avait été confirmé par la Cour autrichienne, agissait pour l’ITF en vue de reprendre possession de l’édifice du siège social des mains du groupe de M. Chang Ung. Lorsqu’il est devenu évident que ceux qui occupaient l’édifice allaient s’opposer avec violence, c’est avec sagesse que Maîtres MacCallum et Weiler ont décidé de se retirer pour conseiller à l’ITF de prendre des mesures judiciaires et pacifiques pour obtenir justice.

Ce texte non signé, publié sur internet, comprend aussi une série de d’accusations vagues et un rejet du jugement de la Cour de justice autrichienne. Évidemment, ces personnes ne sont pas heureuses de la décision du juge qui déclare:

  • Que les leaders de votre équipe de l’ITF sont les dirigeants de l’organisation;
  • Que le groupe de M. Chang Ung n’a jamais eu de statut légal comme dirigeants de l’ITF;
  • Qu’ils n’ont jamais eu le droit de représenter l’organisation ou d’agir pour elle;
  • Que toutes leurs activités en rapport avec l’ITF sont nulles et non avenues;
  • Qu’ils doivent payer les frais judiciaires.

De plus, toujours sur leur site internet, il ont placé une copie d’une lettre du Secrétaire Général du CIO. Cette lettre déclare que le CIO ne commentera pas la décision de la Cour parce que l’ITF n’est pas reconnue par le CIO. Elle déclare aussi: "De plus, à cette étape, la décision de la Cour ne réfère à aucun comportement contraire à l’éthique qui pourrait affecter votre situation à titre de membre du CIO".

Que pouvons-nous faire au sujet de tout çela?

M. Chang Ung est membre du Comité International Olympique. J’ai écrit plusieurs fois en vue d’attirer l’attention du CIO sur les activités de M. Chang Ung. Plus récemment, j’ai envoyé une lettre au Président du CIO, avec copie aux membres de la Commission d’éthique du CIO, en vue de les informer de la décision de la Cour de justice autrichienne.

Cliquez ici pour lire cette lettre (131 kB)

Une représentante spéciale de la Commission d’éthique du CIO, Mme Pâquerette Girard Zappelli, a répondu le 22 décembre 2005, au nom du président de cette Commission. Même si cette lettre déclare que la Commission n’entend pas prendre action à cette étape, il est intéressant de noter qu’elle s’adresse à moi comme Président de l’ITF (la première fois qu’une personne du CIO le fait). De manière évidente, le CIO reconnaît les dirigeants de l’ITF tels que confirmés par la justice autrichienne.

Cliquez ici pour lire cette lettre (26 kB)

Nous ne devons pas être choqués de voir que le CIO essaie d’ignorer le problème de M. Chang Ung et ses activités. Il serait surprenant qu’il en soit autrement. Après tout, s’il acceptait qu’un membre du CIO ait eu une conduite contraire à l’éthique, il devrait prendre action contre lui. Nous pouvons continuer à maintenir la pression sur le CIO par ses membres à travers le monde et attirer l’attention des médias sur la situation.

Dans mon esprit – et cela a été confirmé par le jugement de la cour autrichienne – il n’y a qu’une ITF et ses leaders sont ceux qui ont été élus conformément à la Constitution. Les groupes qui ne respectent pas la Constitution ITF, ainsi que le jugement qui a confirmé l’application des prescriptions de la Constitution dans le choix de ses dirigeants, ne sont pas l’ITF.

Vos leaders ITF ont de l’expérience, de la crédibilité, des valeurs, et une vision. Ils peuvent démontrer ce qu’ils ont accompli depuis leur élection par le Congrès. Regardez ce que nous avons accompli au cours des deux dernières années et demie et jugez par vous-même.

Cliquez icipour en savoir plus (144 kB)

Nous savons qu’il y a des instructeurs de Taekwon-Do qui appartiennent à une organisation affiliée au groupe de M. Chang Ung, uniquement par loyauté à leurs maîtres. Maintenant que la prétention au leadership de M. Chang Ung a été démasquée judiciairement comme étant basée sur de fausses représentations, ces instructeurs sont en mesure de conduire leurs étudiants vers un retour à la vraie ITF. Alors, ils vont tous être capables de continuer à progresser en Taekwon-Do à l’intérieur d’une organisation qui respecte les principes et les valeurs du Taekwon-Do ITF.

Les portes de l’ITF sont ouvertes à tous les adeptes du Taekwon-Do qui cherchent une organisation qui fonctionne démocratiquement. Tous nos membres doivent respecter les principes et les valeurs de base du Taekwon-Do ITF et démontrer du respect pour notre histoire et nos traditions.

À l’intérieur de l’ITF, les règles sont clairement définies et connues publiquement. Elles sont appliquées à tous sans favoritisme ou discrimination. Lorsque le temps vient de prendre des décisions pour une organisation internationale démocratique, il ne peut y avoir de frontière ou de discrimination basée sur la race, la religion, la langue ou la culture. Le lieu des futures compétitions internationales est choisi selon un processus public équitable. Tout juge de compétition est compétent et expérimenté; toute décision est prise objectivement et sans parti pris. Une conduite contraire à l’éthique n’est pas tolérée dans l’organisation.

Si c’est là le type d’organisation de Taekwon-Do à laquelle vous voulez appartenir, il nous fera plaisir de vous accueillir à la ITF.

(Cliquez icipour envoyer un message par courriel à M. Juan Ferrando, président du Comité ITF de Bienvenue)

L’avenir

Pour offrir les meilleures conditions pour la pratique du Taekwon-Do, nous devons nous s’assurer que l’ITF continue à grandir, mais aussi qu’elle demeure loyale aux principes et valeurs de notre Fondateur. C’est ce que nous avons l’intention de faire.

Nous allons continuer à travailler ensemble afin de faire de l’ITF une organisation dont nous sommes tous fiers, avec un fonctionnement professionnel qui fournit de meilleurs et un plus grand nombre de services à ses membres.

En 2006, vous pouvez vous attendre à:

  • Une Deuxième Coupe du Monde à Benidorm (Espagne) en octobre de même que plusieurs autres compétitions,
  • Un premier Séminaire sur ”l’Initiation à l’enseignement du Do” et d’autres séminaires,
  • Des services additionnels à ceux qui détiennent des certificats de plaque d’instructeur,
  • Encore plus de Cours d’Instructeur et d’Arbitre international,
  • Un deuxième numéro de ITF Generation Magazine, comprenant un article sur l’éthique, en préparation pour le Code d’Éthique à être proposé en 2007.

Nous sommes à finaliser les détails de notre plan d’action 2006.

Au nom des dirigeants de l’ITF, je vous offre nos meilleurs voeux pour la Nouvelle Année. Nous vous souhaitons “bonheur et succès” en 2006. Nous vous promettons de continuer à travailler en vue de faire de l’ITF une organisation à laquelle vous serez fiers d’appartenir, une organisation sur laquelle vous pouvez vous fier pour vous enseigner l’art de la vie.


Maître Trân Triêu Quân, Président

auteur:
date de: 2011-06-13 20:58:19
Nombre de lectures: 783
  • Usuarios